Les cartes d’encodage

Vous êtes ici : Accueil / Les autres outils… / Les cartes d’encodage

Pour aider les élèves à encoder des mots, voici deux séries de fiches par phonème, qui présentent les différents graphèmes selon leur pourcentage d’occurrences. En effet, pour un même phonème il peut y avoir plusieurs façons de le transcrire : le français compte en effet 37 phonèmes mais plus de 130 graphèmes… (voir bas de page)

Voyelles

Les voyelles

Consonnes

Les consonnes

Nouveauté : Je viens de découvrir l’opération « enthousiasme orthographique » de l’Académie de Dijon : http://www.enthousiasme-orthographique.com/index.html. Ils ont été plus loin en proposant un codage couleur permettant aux élèves de différencier et choisir parmi les graphèmes d’un phonème. Voir leur arbre programmatique : http://www.enthousiasme-orthographique.com/oeo-rsc/pages/telechargement-arbre-programmatique.html

Le travail proposé sur notre site répondait à une demande pour le secteur spécialisé et n’est pas aussi abouti mais permet d’aider les élèves lors de la production d’écrit : c’est le « è » de « aigle »… Le travail se fait en parallèle de la lecture et de la phonologie. On collecte les différents graphèmes d’un phonème et la phase d’institutionnalisation amène la carte d’encodage permettant à l’élève d’avoir une approche statistique du phonème à encoder. Un travail systématique sur la morphologie des mots est conduit permettant davantage d’analogie.

Rappel : un poster sur les fréquences…

Les graphèmes sont la transcription écrite des phonèmes, à partir des 26 lettres de l’alphabet. Ainsi le phonème /a/ de « chat » s’écrit avec un graphème d’une lettre ; le phonème /ou/ de « boule » s’écrit avec un graphème de deux lettres ; le phonème /on/ de « comptine » s’écrit avec un graphème de trois lettres et le phonème /in/ de « vingt » s’écrit avec un graphème de quatre lettres. Les graphèmes sont en nombre beaucoup plus élevé que les phonèmes parce que des phonèmes peuvent s’écrire de plusieurs façons. Les phonèmes /a/, /v/ et /t/ par exemple ne s’écrivent que d’une seule façon, mais le phonème /o/ peut s’écrire o, au, eau, aux, etc., quand le phonème /in/ s’écrit in, ain, ein, un, ym, etc. On compte 24 graphèmes possibles pour ce phonème-ci. C’est cette situation qui explique les difficultés orthographiques du français, lorsqu’il s’agit de retrouver les graphèmes des mots entendus lors de la dictée ou pensés lors de la production d’écrits.

Pour enseigner la lecture et l’écriture au CP (guide orange)